1ere Fête du livre de kinshasa : Présentation d’ouvrage

1ere Fête du livre de kinshasa : Présentation d’ouvrage

Vendredi 08 Novembre 2013 / 10 h 00 / Médiathèque - IF - Halle de Gombe / Entrée libre

10h00 : Face à face écrivains – élèves
10h00 – 17h00 : Librairie éphémère + séances de dédicaces
11h00 : RV Professionnels
«L’économie du livre en RDC, bibliothèques et conservation» : intervenant : Paul Tete Wersey
Les archives en RDC : intervenant : Prof. Dénis Nzonkatu
Médiathèque - IF - Halle de Gombe
10h00 – 17h00 : Atelier BD
Tanquerelle
Salle de promotion- Académie des Beaux Arts

15h00 : Table ronde BD
J.p. Stassen, Tirabosco, Kin Label, Tembo Kash, Hippolyte

Jean-Philippe Stassen

est un auteur belge de bande dessinée. Il est né de parents enseignants en 1966 et grandit à Liège. A 15 ans, le
remboursement des frais de nettoyage d’un rideau de fer sur lequel son ami Hafid et lui-même avaient réalisé une magnifique fresque (que le propriétaire ne leur avait pas commandée) lui fait accepter un premier travail rémunéré: une BD sur l’immigration marocaine en Belgique.

Le Bar du vieux Français, scénarisé par Denis Lapière reçoit en 1992 le prix «Coup de coeur» à Angoulême et le fait connaître du grand public. En 1994, l’actualité rwandaise l’oblige à changer sa façon de voyager et de travailler. Il s’intéresse à l’histoire des anciennes colonies.
En 2000 paraît Déogratias, oeuvre forte et singulière qui tâche de rendre compte du génocide rwandais. Le livre reçoit le prix Goscinny (meilleur scénario) puis le prix France Info.
En 2005, installé dans une maison du sud du Rwanda, il prend six mois pour lire Au coeur des ténèbres de Joseph Conrad en anglais, et illustre le roman pour les éditions Futuropolis. Stassen continue d’explorer les problématiques post-coloniales de l’Afrique centrale notamment dans ses reportages dessinés publiés par la revue XXI.

Tom Tirabosco

est né à Rome le 23 avril 1966. Il vit à Genève depuis 40 ans et dessine depuis presque autant de temps. Après un diplôme des Beaux-Arts à Genève, il obtient la bourse Patino et séjourne une année à Paris où il aura l’occasion de travailler pour divers journaux comme illustrateur (Libération, Les Inrockuptibles). En 1997 il gagne le Prix Töpffer pour la jeune BD décerné par la Ville de Genève. Parallèlement, il publie des livres pour enfants à La Joie de Lire. Chez le même éditeur, il crée en 2002 avec Francine Bouchet la collection de bande dessinée « Somnambule ».

En 2002, il sort son premier album de bande-dessinée en tant que scénariste et dessinateur, L’Oeil de la forêt, chez l’éditeur Casterman et reçoit le Grand Prix de la Ville de Sierre lors du festival international de la bande dessinée. La même année, il gagne un concours organisé par la Poste suisse et signe 5 timbres originaux. En 2009, il gagne le prix oecuménique au festival international de la bande dessinée d’Angoulême avec l’album La fin du monde (éd. Futuropolis) et en 2012 le festival Fumetto à Lucerne lui consacre une exposition à la Hochschule. Avec Kongo, bande dessinée sortie en 2013, autour du voyage de Joseph Conrad au Congo (scénario : Christian Perrissin), Tom Tirabosco réalise son travail le plus important. Tom est régulièrement invité à exposer en Suisse et à l’étranger.

Hippolyte Hippolyte

est né en 1976 au fin fond des Alpes. Diplômé de l’école Emile Cohl à Lyon en 2000, il commence par travailler en tant qu’illustrateur pour la presse nationale et la jeunesse puis se lance dans l’ adaptation du Dracula de Bram Stoker en bande dessinée (Glénat) entièrement en carte à gratter, travail pour lequel il reçoit le prix du meilleur album de l’année à la Foire du Livre de Bruxelles en 2004. Il change alors son fusil d’épaule en passant à l’aquarelle et adapte Le Maître de Ballantraë, pour les éditions Denoël
Graphic, chef-d’oeuvre réputé inadaptable de Stevenson. Le succès critique est unanime. Viendront ensuite Minik (Aire Libre) et Brako (Sarbacane).

Tour à tour photographe, illustrateur, metteur en scène de théâtre, Hippolyte cherche toujours de nouvelles voies d’expression. Depuis quelques années il publie des reportages bd pour la revue XXI. «L’Afrique de papa» sur la vie des retraités blancs au Sénégal puis «Les Enfants de Kinshasa», reportage sur les enfants des rues et les églises de réveil, récit pour lequel il est nominé pour le Prix Albert Londres. Une première dans l’histoire de la bande dessinée

Centre Wallonie Bruxelles

17h00 : Vernissage de l’expo «peintres populaire de Kinshasa» + Inauguration de la librairie

Présentation des publications du M.R.A.C (Musée Royal de l’Afrique Centrale) et de la collection Weyrich Africa

Espace bilembo

18h00 : Inauguration exposition

Livres anciens «Lire et écrire»

19h00 : Lecture BéJarts «Dire et ecrire»

IF - Halle de Gombe



CALENDRIER

Mois précédent Novembre 2019 Mois prochain
LUN MAR MER JEU VEN SAM DIM
        1
2
3
4 5
6
7 8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
 

VOIR AUSSI

Partenaires