1ere Fête du livre de kinshasa

Congo, au coeur du récit

1ere Fête du livre de kinshasa

Du Mercredi 06 Novembre 2013 au Dimanche 10 Novembre 2013 / Plusieurs sites / Entrée libre

Le Congo a été et sera une source d’inspiration littéraire pour les auteurs du monde entier : Aimé Césaire, Joseph Conrad, Hergé, Lieve Joris ou encore David Van Reybrouck se sont saisis de l’histoire et de l’imaginaire de ce pays envoûtant et inquiétant pour y situer leurs récits.

Mais en 2013, la littérature congolaise semble en panne. Les maisons d’éditions sont peu nombreuses tout comme les librairies, le livre est rare. Mais derrière cette triste façade, la création demeure, à peine visible et pourtant foisonnante. Avec les amoureux de la littérature et du Congo, nous avons l’ambition de donner à voir ces écrivains passionnés et souvent ignorés.

Pour valoriser la création congolaise, la fête a pour vocation de créer des échanges entre les auteurs congolais et les auteurs européens dont le coeur vibre au rythme de la RDC parmi lesquels Colette Braeckman, Lieve Joris, Jean-Philippe Stassen et Jean Rolin, mais aussi entre les dessinateurs de bandes dessinées et les romanciers, entre les poètes et les novellistes, entre tous les auteurs et le grand public.

Un programme varié

Au programme, des lectures, des débats, des spectacles, des ateliers, des expositions, des séances de dédicace, une librairie éphémère, un concours de BD et de nouvelle. Tous les genres : romans, récits, essais, albums, bande dessinée, pour tous les goûts et tous les âges...plus de 30 auteurs congolais, belge, suisse, français présenteront leurs ouvrages, animeront des ateliers, échangeront avec le public.

Une fête pour tous

La 1ère fête du livre de Kinshasa proposera aux écoles de Kinshasa de rencontrer les auteurs et les illustrateurs pendant les 3 journées des 7,8 et 9 novembre. Ce sera l’occasion d’échanger sur les oeuvres, sur la création littéraire, sur la réalité de la vie d’écrivain et de diffuser auprès de plus jeunes une autre idée du livre.

De nombreux partenaires :

7 lieux différents de Kinshasa accueilleront cette fête : l’Institut français de Kinshasa -Halle de la Gombe, le Centre Wallonie-Bruxelles, l’Espace culturel Bilembo, l’Académie des Beaux-Arts, le Lycée français René Descartes, le Lycée Prince de Liège, l’Espace Sadi.

Les auteurs

Stéphane masiste MAGUNDA

Né en 1955 à Bilungu au coeur de la République Démocratique du Congo, Stéphane Magunda Masiste fait ses études de philosophie à l’Université de Lubumbashi. Il mène carrière au sein du Ministère de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Professionnel où il occupe actuellement le poste d’Assistant principal à la Direction du Service de Contrôle et de la Paie des Enseignants. Il est l’auteur de nombreux textes poétiques, dont certains sont en cours d’édition. Il a écrit Le chasseur de gros gibier et Fleurs pour l’humanité.

Deni Munkulu

Licencié en philosophie et lettres, agrégé de l’enseignement secondaire du degré supérieur et candidat au Doctorat en lettres françaises. Lin-Noé Munkulu est journaliste professionnel, Editeur de presse et de livres, critique de Littérature et Arts, écrivain-novelliste, poète, dramaturge, essayiste et romancier.

Bertin MAKOLO MUSWASWA

Poète dramaturge, nouvelliste et critique littéraire, Bertin Makolo Muswaswa enseigne au Département de Lettres et Civilisation française dans la Faculté de Lettres et Sciences Humaines à l’UNIKIN ( Université de Kinshasa).
Glacis (1981), Viatique (1987), L’œuvre dramatique de Guillaume Oyono Mbia, Universitaires africaines (1992), Les mots d’amour pour Galatée, Arc-en-ciel (2000), La devineresse, Universitaires africaines (2001)

Richard ALI

Richard Ali, de son vrai nom Richard Ali A Mutu, est un écrivain congolais vivant à Kinshasa. Il figure parmi les 39 meilleurs jeunes écrivains subsahariens âgés de moins de 40 ans révélés par l'Anthologie Africa39 préfacée par Wole Soyinka, et lauréat d'autres prix littéraires dont le Prix Mark Twain en 2009. Sa particularité est qu'il écrit en Français et en Lingala. Son dernier roman, "EBAMBA, Kinshasa Makambo" écrit en lingala, vient d’être traduit et publié en anglais par Phoneme media, sous le titre de "Mr FIX-IT". Fondateur du Cercle littéraire des jeunes écrivains et chercheurs de l'UPC (La Plume Upcienne), de l'Association des Jeunes Écrivains du Congo (AJECO), et présentateur d'une émission littéraire à la télévision ("B-one, Littératures"), il travaille actuellement comme Responsable de la Bibliothèque Wallonie-Bruxelles à Kinshasa.

Claus Sinzomene

Sinso Aanza alias Claus Sinzomene, est né à Goma en 1990. Il y a vécu l’essentiel de son enfance. Depuis 2005, il écrit de la poésie, des nouvelles et des romans. Sa poésie, en partie traduite en néerlandais, en italien et en anglais est publiée dans le Gierik&NVT ainsi que dans le recueil de la neuvième édition du Festival international de poésie et de théâtre Castelo di Duino en Italie. Il a également reçu une mention spéciale aux Jeux de la Francophonie qui ont eu lieu à Nice, en France en 2013 pour sa nouvelle Les papiers.

Il a également publié une nouvelle dans les Chroniques du Congo sorties fin 2012 aux éditions Sépia. Sinzo a monté des spectacles de poésie avec ses amis du collectif d’écrivains Libr’écrire à l’Institut français de Lubumbashi.

Chantal Tombu

Née au Katanga, est historienne de l’art. Spécialisée en ethnographie et art africain contemporain, elle a travaillé durant 10 ans pour le Musée Royal de l’Afrique centrale afin d’appuyer la relance des activités pédagogiques du Musée National de Lubumbashi. Aujourd’hui elle enseigne l’histoire et l’art au Lycée Prince de Liège de Kinshasa. Elle a fondé à Kinshasa avec Alain Huart un Espace culturel, Texaf-Bilembo, destiné à la promotion de l’art contemporain et à la sensibilisation du public aux enjeux que représentent en RDC les patrimoines naturels et culturels de la RDC.
Chantal Tombu publie également, avec Alain Huart, les ouvrages "Congo, les 4 trésors", "Congo, Pays magnifique" et encore "Bas-Congo", aux éditions Weyrich.

Dominique MPUNDU

Dominique Mpundu est un acteur de théâtre, de cinéma et dramaturge. Il a écrit plusieurs pièces de théâtre dont Le rêve des autres. Il s’est fait remarquer en tant que
dramaturge grâce à son oeuvre intitulée Dans l’épine de Pekato. L’auteur y raconte l’histoire de Junior Pekato, un jeune cleptomane qui a souffert des brimades de son père tout au long de son enfance. Devenu adulte, il est confronté à la veille de sa retraite à la corruption (l’oeuvre relate son tourment intérieur. Va-t-il céder ou non ?).
Auteur de la nouvelle Les yeux des jours tristes.

Thierry Nlandu

né en 1954, professeur de Littérature anglo-américaine à la Faculté de Lettres de l’Université de Kinshasa, est dramaturge et consultant en développement organisationnel (2000 -2003). Il a travaillé au LawGroup/Global Rights comme chargé du programme “Transition démocratique”.
Il a publié la pièce de théâtre Misère, montée par le Théâtre des Intrigants (Kinshasa).
Du Zaire au Congo Démocratique. Une Plume pour une transition en folie ?,
Publibook, 2006, Paris, anecdotes, pamphlets, satires, essai, poésie
Le remaniement, Pièce en un tableau, 2005, Les Editions du Pangolin, Huy, théâtre
Chemin de Croix de la femme congolaise, Editions Saint Paul, 2000,Kinshasa RDC,
Poésie, Misère, 1994, Lansman, Carnières-Morlanwelz, théâtre

Alain Huart

Spécialiste belge du développement installé à Kinshasa, est expert au sein de l'Agence belge de développement auprès du Ministère de l'Agriculture et du développement rural, maître de conférence à l'Université de Liège et à Lubumbashi. Il se concentre sur le développement rural, la gouvernance de proximité, la perspective des changements climatiques, les savoirs faire paysans. Son ouvrage "Congo, les 4 trésors", publié avec Chantal Tombu, traite de l'agriculture, de l'eau, de la forêt et du village — qui ont un impact sur le développement du Congo. En 2013, il publie le roman "Kivu. Du paradis à l'enfer" qui se déroule dans la Région des Grands Lacs.

Colette Braeckman

Journaliste belge au journal Le Soir et chroniqueuse dans Le monde diplomatique. Particulièrement intéressée par le berceau de l'humanité, elle publie de nombreux livres portant sur l'Afrique centrale, et en est une des références journalistiques. Son travail, sa source d'information principale, l'a beaucoup aidée dans la publication de ses ouvrages.
Parmi ses plus grands livres, nous retiendrons "Rwanda, histoire d'un génocide", "Terreur africaine", "Congo, Rwanda-Burundi, les racines de la violence" ou encore "Les Nouveaux prédateurs". Sa dernière publication "L'homme qui réparait les femmes" relate le combat du docteur Mukwege.

Marie-Louise Bibish Mumbu

Auteure et journaliste culturelle née en 1975 à Bukavu vivant entre Kinshasa et Montréal. Elle est correspondante d'Africultures et collabore avec certains journaux locaux (Le Potentiel, The Post, etc.). Elle a également animé, en 2009, des ateliers d'écriture autour de "La Mémoire ou la lutte contre l'amnésie".
Rédactrice et écrivaine, elle se fait connaître avec "Moi et mon cheveu". Son livre "Samantha à Kinshasa" a lui aussi été adapté à la scène. Elle crée également avec Papy Maurice Mbwiti, "Et si on te disait indépendant?" au Festival des Francophonies en Limousin.

Lieve Joris

Née en 1953 en Belgique, est une voyageuse, journaliste et écrivaine vivant à Amsterdam. Auteure de récits de voyage, elle effectue de longs séjours en Afrique, et tout particulièrement au Congo, où son oncle fut missionnaire. La spécificité de ses œuvres est de ne pas se satisfaire de la recherche sur le terrain, mais de décortiquer l'histoire contemporaine via ses récits.
D'abord tournée vers le Moyen-Orient ("De Golf"), Lieve Joris s'oriente ensuite vers l'Afrique ("Mon oncle du Congo"). Elle gagne de nombreux prix dont l'Astrolabe, le prix Nicolas Bouvier et le prix Henriette Roland Holst pour, dans l'ordre, "Mali blues", "Les Hauts plateaux" et "La Révolution mélancolique". Intéressée par les relations Asie-Afrique, son dernier ouvrage "Sur les ailes du dragon", plonge dans le quotidien de ces peuples vivant la "Chinafrique".

Sylvie DYCLO-POMOS

est née à Brazzaville, en République du Congo. Elle s’intéresse à la culture, notamment au théâtre et à l’écriture dès son jeune âge. Elle poursuit sa passion jusqu’au Lycée Savorgnan De Brazza où elle s’inscrit en série littéraire. Elle découvre les artifices du théâtre en travaillant aux côtés de Matondo Kubu Turé et d’Antoine Yirrika, tous deux metteurs en scène congolais. Nourrie par des études de Lettres Modernes à l’Université Marien Ngouabi de Brazzaville, ses prédispositions d’auteure, de comédienne et de metteur en scène se confirment peu à peu.

Elle obtient une bourse d’encouragement à l’écriture de la DMDTS (Ministère de la Culture et de la Communication de la France) en 2006 pour le texte La folie de Janus, publié par Cultures France, présenté en lecture à Avignon in 2007, monté par la compagnie française Mabel Octobre et présenté au Théâtre Confluences à Paris en mars 2009. Elle écrit le texte Coma bleu, qui est ensuite présenté en lecture à Avignon in 2013 et diffusé sur les antennes de Radio France.
Sylvie Dyclo-Pomos est auteure de plusieurs textes dramatiques. Rufin Mbou, lui consacre un documentaire sur ses textes La folie de Janus et Les griots du boss. Elle réside actuellement à Brazzaville.

Dan Bomboko

Né en 1971, est éditeur congolais de bandes dessinées. Licencié en science et technique de l'information, il a été journaliste reporter et collaborateur dans plusieurs journaux kinois dont "Le Potentiel". En 2001, il crée en collaboration avec trois bédéistes, la revue de vulgarisation "Bulles et Plumes". Celle-ci, qui conjugue presse écrite et bande dessinée, vise à sensibiliser la jeunesse sur les différents problèmes sociaux comme la maltraitance des enfants, la marginalisation des jeunes filles,etc. Outre ce dur métier d'éditeur à Kinshasa, Dan Bomboko a scénarisé sept albums édités par sa maison, dont les 3 tomes d'"Elikya, le petit orphelin" ou encore les 2 tomes des "Aventures de Mamisha".

Jean-Philippe Stassen

est un auteur belge de bande dessinée. Il est né de parents enseignants en 1966 et grandit à Liège. A 15 ans, le
remboursement des frais de nettoyage d’un rideau de fer sur lequel son ami Hafid et lui-même avaient réalisé une magnifique fresque (que le propriétaire ne leur avait pas commandée) lui fait accepter un premier travail rémunéré: une BD sur l’immigration marocaine en Belgique.

Le Bar du vieux Français, scénarisé par Denis Lapière reçoit en 1992 le prix «Coup de coeur» à Angoulême et le fait connaître du grand public. En 1994, l’actualité rwandaise l’oblige à changer sa façon de voyager et de travailler. Il s’intéresse à l’histoire des anciennes colonies.
En 2000 paraît Déogratias, oeuvre forte et singulière qui tâche de rendre compte du génocide rwandais. Le livre reçoit le prix Goscinny (meilleur scénario) puis le prix France Info.
En 2005, installé dans une maison du sud du Rwanda, il prend six mois pour lire Au coeur des ténèbres de Joseph Conrad en anglais, et illustre le roman pour les éditions Futuropolis. Stassen continue d’explorer les problématiques post-coloniales de l’Afrique centrale notamment dans ses reportages dessinés publiés par la revue XXI.

Tom Tirabosco

est né à Rome le 23 avril 1966. Il vit à Genève depuis 40 ans et dessine depuis presque autant de temps. Après un diplôme des Beaux-Arts à Genève, il obtient la bourse Patino et séjourne une année à Paris où il aura l’occasion de travailler pour divers journaux comme illustrateur (Libération, Les Inrockuptibles). En 1997 il gagne le Prix Töpffer pour la jeune BD décerné par la Ville de Genève. Parallèlement, il publie des livres pour enfants à La Joie de Lire. Chez le même éditeur, il crée en 2002 avec Francine Bouchet la collection de bande dessinée « Somnambule ».

En 2002, il sort son premier album de bande-dessinée en tant que scénariste et dessinateur, L’Oeil de la forêt, chez l’éditeur Casterman et reçoit le Grand Prix de la Ville de Sierre lors du festival international de la bande dessinée. La même année, il gagne un concours organisé par la Poste suisse et signe 5 timbres originaux. En 2009, il gagne le prix oecuménique au festival international de la bande dessinée d’Angoulême avec l’album La fin du monde (éd. Futuropolis) et en 2012 le festival Fumetto à Lucerne lui consacre une exposition à la Hochschule. Avec Kongo, bande dessinée sortie en 2013, autour du voyage de Joseph Conrad au Congo (scénario : Christian Perrissin), Tom Tirabosco réalise son travail le plus important. Tom est régulièrement invité à exposer en Suisse et à l’étranger.

Hervé Tanquerelle

est né à Nantes en 1972. De sa première publication en 1998, La Ballade du Petit Pendu chez L’Association, à son dernier ouvrage,
Les Voleurs de Carthage, « péplum-spaghetti » publié aux éditions Dargaud (scénarisé par Appollo), Hervé Tanquerelle n’a eu de cesse de multiplier les expériences graphiques et narratives.

Après une collaboration avec Hubert sur la série Le Legs de l’Alchimiste, il reprend le dessin de la série Professeur Bell de Joann Sfar aux éditions Delcourt. Son travail évolue sans cesse, dans des univers aussi différents que celui du catch mexicain (avec la bande dessinée jeunesse Tête Noire pour le magazine « Capsule Cosmique »), de la bande dessinée témoignage (La Communauté, éditions Futuropolis, diptyque réalisé avec son beau-père Yann Benoît), de l’adaptation littéraire (la série des Racontars arctiques de Jørn Riel, en collaboration avec Gwen de Bonneval), jusqu’au polar avec Les Faux Visages sur un scénario de David B.

Stéphane Oiry

est né un premier avril (en 1970) à Nantes. La seconde bonne blague qu’il fit à ses parent est de choisir par la suite, le drôle de métier de dessinateur. Et si, selon le dicton, «les plaisanteries les plus courtes sont les meilleures», il n’a pourtant pas l’intention de s’arrêter. Il travaille pour le dessin animé («La Mouche», «La Famille Bordemer»), la presse («Le Monde»), l’édition jeunesse.

En 2004, il fonde le magazine Capsule Cosmique dont il devient rédacteur en chef adjoint. Il est aussi auteur de bandes dessinées : Les passe-murailles avec Jean-Luc Cornette (Les Humanoïdes associés), Pauline (et les loups garous), et Une Vie sans Barjot avec Appollo (Futuropolis). Il reprend, avec Trap au scénario, les aventures des Pieds Nickelés, dont le tome 3, Expulsés volontaires (Delcourt), se déroule en partie à Kinshasa.
Stéphane Oiry enseigne la bande dessinée à Paris XIII et l’illustration à l’École de Condé.

Dick Esalé

Dick Esale est l’un des leaders incontesté de la nouvelle vague de bédéistes kinois. Diplômé en pédagogie, il effectue un court passage dans une agence de publicité et à l’Académie des Beaux Arts, section Déco. En 2007, il participe à l’album collectif Là-bas...Na poto... réalisé pour la Croix Rouge de Belgique et de RDC. Un deuxième volume de Wembo vient d’être édité par l’asbl Entre Deux Mondes et un troisième album doit sortir prochainement.
En mars 2007, il devient directeur artistique de l’équipe rédactionnelle de « Actuakatur», le nouveau mensuel de l’actualité en caricatures. Il a été invité à Bruxelles en septembre 2007 pour participer à l’exposition Talatala sur la BD congolaise dans le cadre du Festival Yambi.

SÉRAPHIN KAJIBWAMi

Né en 1979 à Bukavu, Séraphin Kajibwami est l’un des dessinateurs et auteurs de bande dessinée les plus actifs aujourd’hui en République Démocratique du Congo. Intéressé très tôt par le dessin, il se tourne rapidement au cours de ses études vers la bande dessinée et gagne à 24 ans le premier prix de la BD de la province du Sud-Kivu.
Il a participé à plusieurs concours et remporté des prix au niveau provincial et national : 2ème prix provincial de la BD en 1997 ; 1er prix national sur l’affiche en1999 de jeunesse du monde ;
1er prix national sur l’affiche en 2004 avec la MONUC (Mission de Nations Unis en RDC) et 1er prix de la BD (Mongita d’or) au 5ème salon Africain de la BD à Kinshasa à l’ACRIA en 2005...
Responsable d’une association de jeunes dessinateurs de Bukavu appelée «ABBUK» . dont le siège se trouve à l’ Alliance Française de Bukavu. Membre de «BD Kin Label», il a déjà fourni deux récits découpés chacun en 4 planches : Un défi majeur (Kin Label n° 7), sur les problèmes socio-économiques à Bukavu, et Obama (Kin Label n° 12), une histoire familiale traitée sur le mode humoristique.

Jean Rolin

est né le 14 juin 1949 à Boulogne-Billancourt. Écrivain et journaliste, il a publié une vingtaine de livres, romans ou récits, dont le dernier, Ormuz, a été publié au mois d’août 2013 par les éditions POL. Jean Rolin a reçu en 1988 le prix Albert. Londres ( prix de reportage ) pour son récit d’un voyage en Afrique australe intitulé La Ligne de Front ( Quai Voltaire 1988, La Petite Vermillon 2010 ), et en 1996 le prix Médicis pour son roman L’Organisation ( Gallimard 1996, Folio 1999 ).

Amené par le métier de son père à se rendre au Congo ( Kinshasa ) à plusieurs reprises, dés la seconde moitié des années 60, Jean Rolin y est retourné en 1980 dans le cadre d’un reportage sur le fleuve Zaïre ( republié dans L’homme qui a vu l’ours ), puis de nouveau, en 2006, pour acheminer de Paris à Kinshasa un véhicule de seconde main, pour le compte d’un ami congolais vivant en exil à Paris (L’Explosion de la durite - 2007).
Il vient de recevoir le Prix de la Langue Française 2013 pour l’ensemble de son oeuvre.

In Koli Jean Bofane

est né en 1954 à Mbandaka, en République Démocratique du Congo. Comme la plupart des écrivains de ce pays, il a choisi
l’exil pour exercer son métier et c’est en 1993 qu’il décide de quitter son Congo natal pour la Belgique.
En 1996, il publie Pourquoi le lion n’est plus le roi des animaux aux éditions Gallimard Jeunesse, traduit dans plusieurs
langues et qui lui vaudra le prix de la critique de la communauté française de Belgique.
En 2000, il publie Bibi et les canards, et en 2008, Les mathématiques congolaises aux éditions Actes sud. Ce dernier ouvrage lui vaudra le prix littéraire de la SCAM en 2009 ainsi que le Grand prix littéraire d’Afrique noire la même année.

Yoka Lye Mudaba

Né à Kinshasa en 1947. Il obtient une licence en Philosophie et Lettres à l'Université de Kinshasa, puis un doctorat en littérature à Paris III (Sorbonne). Ecrivain, poète, dramaturge et journaliste, il a longtemps travaillé comme expert au ministère de la culture et de l'éducation. Conseiller au bureau de l'UNESCO à Kinshasa, directeur général de l'INA, consultant de l'Agence intergouvernementale pour la Francophonie, André Lye Mudaba est toujours actif dans la vie culturelle du Congo.
L'auteur débute en 1977 avec "Le Fossoyeur". Il a ensuite publié des recueils de nouvelles "Destins broyés" (1991), des pamphlets politiques "Kinshasa signes de vie" (2000), et quelques pièces dans le domaine culturel "Combat pour la culture" (2012).

Isidore Ndaywel E Nziem

Historien de formation, il préside la société des historiens Congolais. Il a enseigné à l'université de Lubumbashi, à l'université Marien N'Gouabi de Brazzaville et à l'université Laval de Québec. Chercheur au CNRS en France, il a été directeur d'études associé à l'EHESS et membre du CEMAC de l'université Paris I-la Sorbonne. Il est le Directeur honoraire des langues et de l'écrit à l'OIF et il a été le Commissaire Général du XIVè Sommet de la Francophonie à Kinshasa. Membre Correspondant de l'Académie Royale des Sciences d'Outre-Mer de Belgique, il est l'auteur, entre autres de “Histoire générale du Congo”. “Nouvelle histoire du Congo : des origines à la République démocratique”.

ASIMBA BATHY

Actif dans le milieu de la bd depuis plus de trente ans. Il est à la fois dessinateur, coloriste et créateur d’une demi-douzaine de revues dont la dernière, Kin Label, est le vivier actuel des bédéistes de demain. Amazone BD, une autre de ses initiatives, premier magazine de bande dessinée réalisée exclusivement par des artistes féminines a arraché la mention spéciale du jury au concours international des fanzines du FIBDA (le Festival International de bande dessinée d’Alger) en 2011. Asimba Bathy a participé à plusieurs albums collectifs : «Au secours !» «Matite africana», «Là-bas… Na poto» «La bande dessinée conte l’Afrique» «Congo 50». Il a créé son propre label, Les éditions du Crayon Noir sous lequel il vient de publier, début 2014, son premier album BD en solo au titre de "Aanique à Kinshasa".

Hippolyte Hippolyte

est né en 1976 au fin fond des Alpes. Diplômé de l’école Emile Cohl à Lyon en 2000, il commence par travailler en tant qu’illustrateur pour la presse nationale et la jeunesse puis se lance dans l’ adaptation du Dracula de Bram Stoker en bande dessinée (Glénat) entièrement en carte à gratter, travail pour lequel il reçoit le prix du meilleur album de l’année à la Foire du Livre de Bruxelles en 2004. Il change alors son fusil d’épaule en passant à l’aquarelle et adapte Le Maître de Ballantraë, pour les éditions Denoël
Graphic, chef-d’oeuvre réputé inadaptable de Stevenson. Le succès critique est unanime. Viendront ensuite Minik (Aire Libre) et Brako (Sarbacane).

Tour à tour photographe, illustrateur, metteur en scène de théâtre, Hippolyte cherche toujours de nouvelles voies d’expression. Depuis quelques années il publie des reportages bd pour la revue XXI. «L’Afrique de papa» sur la vie des retraités blancs au Sénégal puis «Les Enfants de Kinshasa», reportage sur les enfants des rues et les églises de réveil, récit pour lequel il est nominé pour le Prix Albert Londres. Une première dans l’histoire de la bande dessinée

Bestine Kazadi

Auteure congolaise née en Belgique en 1963. Graduée en Sciences sociales et en Droit, elle est avocate au barreau de Kinshasa. Poète et nouvelliste, elle transpose dans ses œuvres son combat pour la paix et sa lutte contre les violences faites aux femmes en RDC. Dans ce cadre, elle préside la Société civile féminine congolaise, et a écrit le chant lyrique "L'Hymne International des Femmes pour la paix", entonné en 2010 lors d'une marche à l'Est du pays. Femme engagée, Bestine Kazadi a écrit "Congo Mots pour maux", recueil de poèmes à la sortie duquel aura lieu une cérémonie en présence de Philémon Mukendi, ministre de la Culture et des arts. Elle a également publié "Infi(r)niment Femme" et “Inconnu Il”.

Bernadette TOK WAULU AENA

Née en 1961 à Kisangani dans la Province Orientale de RDC, elle est titulaire d’un DEA en Droit des Affaires de l’université de Lille-II. BTA est juriste et écrivain. Elle était, par ailleurs, Administrateur-Délégué Général Adjoint de la Société Nationale d’Électricité (SNEL).

Kin la cruelle (roman) , Coeur d’Afrique Paris
La Malédiction de la fente, Tant que je vivrai, tu vivras

Vincent Lombume

Écrivain né à Kinshasa en 1947. Etudiant en philosophie (Sorbonne à Paris) et en journalisme (Ecole des Hautes Etudes à Paris), il travaillera ensuite comme fonctionnaire et agent d'entreprise, notamment à la CADECO et la Sozacom. Membre de cabinet au Ministère de la Presse, des Arts et de la Culture il décide par la suite de tout arrêter pour se consacrer pleinement à l'écriture. Auteur de romans, nouvelles, essais et pièces de théâtre, son oeuvre "Une voix dans mes entrailles", reçoit le second prix du concours Williams Sassine en 2006. Il écrit également "Un bus nommé Kin-la-belle", "Errances ou le quêteur de rubescences" aux éditions Mabiki ou encore “Le quêteur du Soleil” qui constitue selon l’auteur son oeuvre majeure.

Patrick Mudekereza

Ecrivain et opérateur culturel, il vit et travaille à Lubumbashi, en République Démocratique du Congo. Dès son plus jeune âge, il a participé à des actions culturelles et a initié de nombreux événements et structures dans les domaines des arts plastiques, de la musique, du théâtre, de la littérature et du cinéma.
Patrick Mudekereza travaille depuis 2004 dans le domaine culturel. Il a été rédacteur en chef du magazine culturel Nzenze, secrétaire général du groupe artistique Vicanos et chef de projet du forum citoyen de la jeunesse. Après avoir travaillé 5 ans comme programmateur, en particulier dans le domaine des arts visuels, au Centre Culturel Français de Lubumbashi,
il a pris en 2008 la direction du centre d’art de l’association Rencontres Picha. Il est en outre membre d’Arterial Network. Dans l’espace de projets Uqbar, à Berlin, Patrick Mudekereza a eu l’occasion de se familiariser avec les différents domaines de travail et de collaborer aux préparatifs de l’exposition de travaux Photo et Vidéo de l’artiste Katrin Lock.

David-Minor ILUNGA

Auteur et comédien, né en 1986 à Kinshasa, il est mordu par le théâtre alors qu’il est encore adolescent. Depuis, il navigue entre les planches et la plume. Il a joué dans plusieurs pièceset s’affirme en tant qu’auteur avec le soutien du Tarmac des Auteurs qui lui a permis de rencontrer des professionnels du monde entier: Slimane Benaïssa, Emile Lansman, Gustave Akakpo, Sonia Ristic.
Il a participé à des résidences d’écriture au Tarmac (Paris), à Escale des écritures à Lomé (Togo) et au Contexthéâtral à Douala et Yaoundé (Cameroun).
Il a écrit Gospel Business, Einsteinnette (éditions Lansman) et d’autres textes inédits.

Jocelyne Kajangu

est née le 29 novembre 1988 à Bukavu, dans la province du Sud-Kivu, où elle a fait ses études primaires et secondaires (Humanités scientifiques). Elle a été étudiante en Sciences Biomédicales à l’Université Protestante au Congo à Kinshasa.
Elle a milité au sein du Conseil des Organisations des Femmes agissant en Synergie (Cofas/Sud-Kivu).

Lauréate du Concours National d’Expression Artistique / Poésie (édition 2006), organisé par le Fonds des Nations Unies pour la Population (Unfpa) sur le thème la Promesse d’Égalité. De décembre 2006 à juillet 2007, elle est Team Leader d’un club d’écoute créé par l’organisation Benevolencija oeuvrant à la gestion des conflits et la cohabitation pacifique dans la région des Grands Lacs. Lauréate du Concours National d’orthographe (édition 2007) organisé par le Centre Interdisciplinaire pour l’Encadrement des Jeunes (C.I.E.J.), l’Alliance Franco-Congolaise, la Délégation Générale à la Francophonie, l’Ambassade de France et la Monuc.

Telecharger le programme complet

bracongo



CALENDRIER

Mois précédent Juin 2019 Mois prochain
LUN MAR MER JEU VEN SAM DIM
         
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10 11
12
13
14
15
16
17 18
19
20
21
22
23
24 25
26
27 28
29
30

VOIR AUSSI

  1. Festival aiRD'iCi 9

    Festival aiRD'iCi 9 Evénement

    Du Vendredi 05 Juillet 2019 au Samedi 06 Juillet 2019 / Institut Français de Kinshasa / Centre Culturel Ndaku Kinact / 3000 Fc

Partenaires