Le dernier face à face écrivains-élèves : Bestine Kazadi et Israël Tshipamba affrontent les élèves.

Article publié le : Mercredi 19 Novembre 2014 - Dernière modification le : Mercredi 19 Novembre 2014
Le dernier face à face écrivains-élèves : Bestine Kazadi et Israël Tshipamba affrontent les élèves.

C’est sous une matinée pluvieuse que débute le dernier face à face écrivains-élèves de la deuxième édition de fête du livre à Kinshasa à la médiathèque de l’Institut français de Kinshasa.

 

Cette matinée, dernière d’une série de 3 face à face qui opposaient les écrivains aux élèves prévus tout le long de cette 2ème fête du livre de Kinshasa, a connu l’intervention des auteurs : Bestine Kazadi et Israël Tshipamba tous deux auteurs respectifs de″ Congo Mots pour maux″,″ Infi( r)niment Femme″, ″Inconnu Il ″et ″Stade de la liberté″,″ Ici on offre des cuisses pour pas cher″ , ″humilier son enfant permet d’en faire un homme″.

 

L’heure était pour les participants de connaître la passion des auteurs, mieux les motivations qui animent leurs écrits lorsqu’ils tiennent leurs plumes. Pour Bestine Kazadi , ce qui importe lorsqu’on écrit c’est d’avoir communiquer son cœur. Pour Israel quand à lui l’écriture fait partie d’une expérience familiale.

 

Par ailleurs, Bestine Kazadi a annoncé, la sortie très prochaine de son roman, qu’elle écrit par amitié car dit-elle : « j’ai suivi les conseils d’une amie qui m’encourageait à écrire un roman ».

Par : Christian KISAVU


0 commentaires