La RDC dans la mondialisation : les écrivains répondent de leurs écrits aux lycéens

Article publié le : Vendredi 14 Novembre 2014 - Dernière modification le : Vendredi 14 Novembre 2014
La RDC dans la mondialisation : les écrivains répondent  de leurs écrits aux lycéens

Le lycée Belge Prince de Liège a servi de cadre d’accueil des activités de la table ronde qui a réuni les auteurs écrivains : David Van Reybrouck, Jean-Joseph Baillot, Lieve Joris, Colette Braeckman autour du thème : « La RDC dans la mondialisation ». Tour à tour ces auteurs ont été amenés à répondre de leurs écrits sur la RDC.

 

L’animation de la dite table ronde était confiée aux élèves de classes terminales qui ont articulés leurs questions autour de ces problématiques suivantes : la RDC vers l’émergence; l’explosion des mobilités et flux. Quelle place pour la RDC ? Culture congolaise et Mondialisation.

 

David van Reybrouck, soutient dans ses écrits : la malédiction du Congo et de ses peuples tout au long de la colonisation et de la décolonisation aura bien été d’avoir détenu sur son sol ou dans son sous sol les matières premières propres à satisfaire l’appétit insatiable des révolutions industrielles successives. En réponse, David van Reybrouck estime que La mondialisation est un match des bruts, elle n’a jamais été pour les tendres… Lieve Joris de renchérir dans ce monde il y a de la place pour tout le monde .Nous sommes objet de la mondialisation. Colette Braeckman le Congo a toujours été au cœur de la mondialisation.

 

 

 

On voit aussi que ces trois géants vont travailler ensemble. La Chine est déjà le premier partenaire de l’Afrique, l’Inde en est le troisième. Les entreprises chinoises, indiennes ou africaines se comprennent bien.

 

 

 

Les congolais n’avaient pas besoin des chinois pour apprendre à travailler.

 

Cette table ronde est une première d’une série des tables rondes qui se succéderont tout au long de la période des festivités du livre dans le cadre de cette deuxième édition.

Par : Christian KISAVU


0 commentaires