Face à face élèves – écrivains : L’IMPORTANCE DE LA LECTURE DES LIVRES AU CŒUR DU DEBAT.

Article publié le : Samedi 15 Novembre 2014 - Dernière modification le : Samedi 15 Novembre 2014
Face à face élèves – écrivains : L’IMPORTANCE DE LA LECTURE  DES LIVRES AU CŒUR DU DEBAT.

Quel effort fournir pour promouvoir la lecture dans notre pays ? Pour que la lecture soit une réalité au Congo ? Telle est la question qui a soulevée le débat de ce quatrième face à face écrivains – élèves dans le cadre des festivités de la deuxième édition de la fête du livre.

Ce problème aussi vieux que le monde, se pose comme un est leitmotiv qui revient régulièrement : la lecture disparait qu’est-ce que l’on ? et le vieil adage qui dit que les congolais ne lisent pas. Si vous voulez cachez quelque chose à un congolais faites-le à l’écris…ce n’est pas juste de condamner toute une génération proteste Huit Mulongo. A chaque génération, il y a toujours eu cette querelle des anciens et moderne sur ce problème. Le vrai problème pense plutôt l’ecrivain Huit Mulongo c’est d’amener le livre là où le lecteur-consommateur en a besoin. Créer des bibliothèques municipales, s’il le faut. Là où le lecteur peut se rendre à pieds. Je cite : « nous avons la responsabilité de ramener le savoir là où le demandeur se situe » par ailleurs, il pense que la vraie question qui mérite d’être posée est qu’est-ce que nous, nous avons laissé comme orientations ? Le vrai problème c’est celui- là. Tant que nous n’avions pas placé le livre là où les gens en ont vraiment besoin, il y aura toujours ce problème.

 

 

 

Il faudra noter que pour ce quatrième face à face de la troisième journée du festival du livre à la Halle de la Gombe, trois intervenants occupaient le devant de la scène/ Le professeur Huit MULONGO, professeur à l’Université de Lubumbashi, Directeur de cabinet du gouverneur de la province du Katanga, écrivain, essayiste et nouvelliste ; Madame Colette Brackman, de nationalité belge, journaliste au journal Le soir et chroniqueuse dans le monde diplomatique. Auteur de beaucoup d’ouvrages ; Monsieur Ladislas Maliza Mwina-kintende, ancien enseignant à l’ISP-Lubumbashi et à l’Institut Maadini, nouvelliste, romancier et essayiste,.

Par : Christian KISAVU


0 commentaires