Conférence de Presse Du Vendredi 7 novembre

Article publié le : Lundi 10 Novembre 2014 - Dernière modification le : Jeudi 13 Novembre 2014
Conférence de Presse Du Vendredi 7 novembre

L’Institut français de Kinshasa a tenu ce vendredi 7 novembre une conférence de presse dans sa salle polyvalente annonçant la 2ème Fête du Livre de Kinshasa du 12 au 16 novembre 2014 qui aura pour thème : Le Congo dans la mondialisation.

 

A cet effet, le Directeur Délégué de l’Institut français de Kinshasa, Christophe Roussin a souligné l’opportunité de l’événement mettant la richesse de la littérature du Congo et sur le Congo en évidence, son rôle et son apport dans le monde qui ne se limite pas qu’à ses ressources naturelles, à la musique, à la danse, …mais aussi à la littérature francophone. Ce grand rendez-vous abordera également les questions économiques entre le Congo et le reste du monde, l’Asie en particulier.

 

Le Lycée français René Descartes pour sa part a axé son discours sur l’importance de la lecture dans le cursus des élèves au lycée comme instance qui a pour mission de transmettre à la jeunesse le plaisir et le goût de la lecture sur papier. A en croire la proviseure du lycée français René Descartes, Emmanuelle Marqui, le livre est et restera incontestablement le support de premier choix pour la lecture en dépit des nouvelles technologies de la communication.

 

Diverses activités sont prévues : conférence-débat, rencontre avec les auteurs, atelier, table ronde, exposition, présentation d’ouvrage, vente et dédicace de livre, lecture publique et concert. Ces festivités se tiendront dans sept centres culturels de Kinshasa : Halle de la Gombe, Centre Wallonie Bruxelles, Lycée Français René Descartes, Lycée Prince de Liège, Espace Bilembo, Espace Sadi et Académie des Beaux Arts.

Parmi les auteurs conviés à ces festivités du livre, figurent Marie Darrieussecq qui a reçu le prix ’’Médicis’’ pour un roman intitulé: « Il faut beaucoup aimer les hommes »; Lieve Joris pour les ouvrages intitulés : «les hauts plateaux » et « Mon oncle du Congo »; David Van Reybrouck pour:« Congo, une histoire »; Collette Braeckman pour : « l’homme qui répare les femmes» et plus de vingt autres auteurs congolais: Bibiche Mumbu, Vincent Lombume, Fiston Mwanza, Barly Baruti, Isidore Ndayiwel, André Yoka, …

Par : Christian KISAVU


0 commentaires